Fête de l’école : quelle émotion !

fête de l'école

La fête en tête dès le matin :

Du matin l’excitation était à son comble. Levé à 6h00, il me demandait s’il devait déjà s’habiller comme pour le soir. Et que zut, il ne se souvenait pas ce qu’il devait mettre en bas….

Je l’ai calmé un peu, je lui ai dit qu’on avait le temps pour l’habillage et que pour le bas on demanderait à la maîtresse.

Dans la salle de bain, il a chanté une chanson. Dans la voiture, une autre. Et il m’a dit de ne pas poser de question, que je verrai bien ce soir.

Je lui ai dit qu’il s’était levé trop tôt et qu’il allait vraiment être fatigué…

Il a eu le sourire aux lèvres toute la journée.

Romane a bien senti cette excitation matinale. Elle s’est aussi levée très tôt et a joué avec le pipi dans son pot ! HIHA ! O joie O bonheur ma vie est si parfaite !!

Elle a dit qu’elle aussi voulait faire un spectacle, qu’il ne fallait pas faire de bruit et qu’elle aussi voulait faire des jeux !

J’ai dit bien-sur tu feras des jeux et non non le spectacle ce sera quand tu iras à l’école… Elle a dit d’accord. Je lui ai dit que oui il ne faudrait pas faire de bruit, que les enfants avaient préparés de jolies danses, chants, démonstrations et que ça serait super !

 

Vive le boulot finalement !

J’ai eu 7 heures de répit au boulot. Enfin j’ai mangé devant le PC pour pouvoir dès 15h30 enfiler mon costume de wonder mum : acheter des pizzas pour le soir, aller installer les jeux de la kermesse, préparer mon grand garçon, les badigeonner de crème solaire (32° sur le béton ça peut laisser des traces), repartir à l’école, faire demi-tour car on a oublié le gâteau, partir pour de bon à l’école, acheter des bons boissons et jeux et s’installer en plein soleil avec cette petite boule au ventre.

 

P****** d’émotions

Regarder les petits danser, si mignon. Se dire que bientôt ce sera ma Romane… commencer à avoir les yeux embrumés.

Et puis l’apparition de mon fils. On est d’accord c’est un spectacle banal comme chaque année on en voit. Comme on en a vu d’ailleurs. Mais quand c’est ses enfants et ben je peux vous dire que cette place, s’il fallait la payer je la payerai chère même très chère. Je peux vous dire que Beyoncé au Stade de France me fait moins envie que Maé qui chante et joue la comédie sur une chanson de Claude François. Chaque année c’est pareil, et je ne suis pas particulièrement sensible, je dois retenir mes larmes. Cette petite boule dans le ventre et dans la gorges est bien présente… et il ne faudrait pas grand-chose pour que mes larmes éclatent au grand jour. (je me retiens, j’ai ma fierté et puis je filme ça aide !)

Est-ce que l’on se blase ? Est-ce qu’un jour ça ne nous fais plus cet effet-là ? Franchement je ne pense pas. J’ai vu les yeux de mes parents quand je faisais un spectacle, même une fois jeune adulte… Et ce n’est qu’en devenant maman que j’ai compris leurs yeux et cette émotion…

Alors franchement cette année je suis gâtée, en plus de la fête de l’école vendredi soir, Maé a dansé et chanté à la fête du quartier le lendemain… Deux fois plus de bonheur cette année…

(Quand Romane fera également un spectacle à l’école ça va être encore plus dur de retenir mes larmes…. Je ferai comme marjoliemaman, je pleurerai en anticipation ! J’ai encore 2 ans pour m’y préparer !)

 

 

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *