Les loupés du Zéro Déchet

les échecs du zéro déchets

Depuis janvier, nous avons mis en place plusieurs petites choses, petites actions pour réduire nos déchets. Je vous en avais parlé un peu ici, mais je ne vous ai jamais fait de retour sur nos différents essais.

D’abord ce qui fonctionne bien chez nous :

Les pailles en acier ont été complètement adoptée et nous n’avons plus racheté de pailles en plastiques, ni même en carton. Je pense qu’elles ont une durée de vie très longue puisqu’elles sont dans le même état que lorsque nous les avons reçues.

Les yaourts maison sont aussi devenus notre quotidien. Il y a finalement que très peu de contraintes et les enfants les aiment beaucoup.

Côté cuisine et ménage, les différents produits ménagers avaient disparu depuis longtemps, comme les bouteilles d’eau en plastique. Le réflexe des gourdes est bien installé.

Dans la salle de bain, le savon solide est lui aussi une vraie habitude.

 

Ce qui n’a pas fonctionné comme prévu :

Les sachets de thé lavables ont vite été remplacé par des sachets compostables. Vider puis laver les sachets après chaque thé ou tisane c’est vite devenu très contraignant. Et ressortir des sachets propres mais d’une couleur pas très nette ce n’est pas idéal quand on a du monde.

J’ai fait ma lessive, mon produit pour lave-vaisselle et mon produit vaisselle pendant 4 ou 5 mois.  C’est le produit pour lave-vaisselle, nous avons trouvé que la vaisselle était beaucoup plus terne au fil du temps. Donc nous sommes repassés aux pastilles.

Pour la lessive, quasiment le même problème. Je m’en suis rendue compte que le linge que m’avait lavé ma mère était beaucoup plus propre que le mien. Je suis donc revenue à la lessive du commerce.

Le produit vaisselle, c’est plutôt la contrainte de temps qui m’a fait arrêter. Je veux bien réduire mes déchets, mais je ne veux pas non plus me rajouter trop de corvées.

Le shampoing solide, j’ai persisté mais finalement je n’en n’ai trouvé aucun qui s’adapte bien à mes cheveux et j’ai fini par perdre énormément de cheveux donc je suis revenue vers Kevin Murphy. Pour les enfants j’ai essayé également, mais ils sont trop petit pour se l’appliquer correctement, et Romane a tendance à faire des soupes de savons… Donc nous avons opté pour un shampoing bio mais avec contenant en plastique.

 

Ce que nous avons amélioré :

J’ai changé de routine beauté pour le visage et là miracle les contenants sont en verre et en aluminium ! On est bon, zéro plastique !

 

La prochaine étape :

Elle ne concerne que moi, j’ai très envie de tester les culottes de règles. J’avoue que pour le moment c’est le prix qui fait qu’elles ne sont pas déjà dans mon placard mais je vais y venir dans les mois qui viennent.

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *