Nos mercredis

nos mercredis

Depuis janvier je suis repassée, après une année à temps complet, à 80%. J’ai donc choisi de passer mes mercredis avec les enfants.

Pourquoi j’ai choisi de reprendre un temps partiel ?

Quand Maé est né je travaillais loin de la maison et j’avais décidé de prendre un 80%, j’ai donc passé tous mes mercredis avec lui ! Quand il est allé à l’école j’étais enceinte de Romane, et j’ai choisi en reprenant après cette deuxième grossesse de réduire encore mon temps de travail pour ne travailler que 3 jours par semaine. Cela convenait aussi à mon employeur et du fait de la route je ne perdais pas beaucoup en salaire.

J’ai donc travaillé 1 an 3 jours par semaine et j’avais mes mercredis et vendredis pour profiter des enfants ! C’était vraiment top !

Par contre niveau travail ce n’était plus la joie. Pour des raisons d’environnement professionnel je n’avais plus de motivation, et je ne me voyais plus encore longtemps dans cette entreprise. J’avais besoin de changement.

Lors de mes entretiens d’embauche je ne me voyais pas demander un 80%, je pensais réellement que j’allais gérer le temps complet sans soucis. Mon papa gardant les enfants le mercredi.

Mais au bout d’un an j’ai ressenti une jolie fatigue à vouloir tout gérer. Et surtout j’avais l’impression de ne rien faire correctement, ni le boulot où j’étais souvent fatiguée ni les enfants qui pleuraient chaque mercredi matin quand je partais de la maison…

Mes enfants me manquaient, j’avais besoin de plus de temps de qualité avec eux.

J’ai donc fait rapidement la demande à mon employeur et quelques mois après mon 80% était effectif.

Depuis je revis !

 

L’organisation de nos mercredis

Le mercredi j’en profite pour avancer mes « corvées » mais c’est aussi vraiment pour passer du temps avec mes enfants. Donc je me limite et ce qui n’est pas fait ce fait plus tard.

Généralement, je leur demande de me laisser jusqu’à 9h30. Je m’occupe du repassage puis de la préparation des repas de la journée. Ils viennent parfois m’aider. Ensuite nous faisons souvent de la pâtisserie pour les goûters de la fin de semaine.

A 10 heures selon le temps nous avisons. Si le temps nous le permet nous allons au parc ou nous promener. Sinon nous faisons des activités manuelles et sortons moins longtemps, plus vers 11h.

En début d’après-midi Romane part à la sieste ou se repose avec son frère sur le canapé. Puis Maé part au foot. Soit, nous y allons tous les 3 si Romane ne dort pas, soit, si Romane dort, papi emmène Maé au foot et Romane et moi allons le récupérer après la sieste.

Après le foot nous rentrons généralement goûter à la maison et les enfants, après une bonne douche, vont jouer tranquillement. Parfois nous enchaînons le foot avec la médiathèque.

Pendant les petites vacances les entraînements ont été maintenu donc l’organisation n’a peu variée. Nous avons fait en février une sortie en bus !

Par contre en juillet nous allons surement bousculer un peu le programme de nos mercredis pour faire de petites excursions tous les 3. Les enfants veulent notamment prendre le train. Nous irons donc rendre visite à mon frère à Clermont Ferrand.

 

Le bilan de ce nouveau rythme

Le bilan est ultra positif.

Pour moi, d’abord. Je suis clairement moins frustrée et beaucoup plus zen. Je réparti mieux mes obligations. J’arrive à profiter de mes enfants, mais également à leur proposer des activités sympas que je n’aurai clairement pas le temps de leur proposer les week-ends. Côté boulot ça se gère très bien puisque j’ai vraiment eu une décharge de travail ce qui n’est clairement pas le cas de tous les temps partiels.

Pour les enfants. Ils peuvent dormir le mercredi matin, traîner en pyjama. Ils aiment ces moments plus cool dans la semaine rien qu’avec moi. D’ailleurs nous restons vraiment que tous les 3 la grande majorité des mercredis. Romane est clairement moins énervée depuis janvier.

Pour la famille. Nous sommes tous plus zen de ce nouveau rythme. Je gère beaucoup de chose à la maison sans rancune envers mon mari (ce qui n’était clairement pas le cas avant).  Alors oui il y a une perte de salaire, mais le gain en bien-être est tel que franchement on n’y pense même pas !

 

Et vous vos mercredis ressemblent à quoi ? Et pour les parents qui travaillent vous gérer comment ?

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *