Et après ?

et après

Et après, que nous restera-t-il ?

Ces deux mois de confinement nous auront-ils changé profondément ? Est-ce qu’il est un peu facile de dire qu’il y aura un avant et un après ? Je n’ai pas foi en l’humanité à ce point-là, ni même en ma capacité à changer profondément ma façon de vivre. Bien-sur cela nous conforte dans certains de nos choix et met en exergue nos comportements à changer, mais dans six mois, un an, aurons-nous vraiment changé ?

Pour notre part, il restera surtout de doux souvenirs. Un printemps agréable. Des petits bonheurs quotidiens et des fous rires. Quelques jours de baisse de moral. Mais la joie d’être ensemble et de partager. Maé dans « son coin » à gratter la terre. Et l’eau de la douche qui coule noir. Romane l’acrobate sur son échelle dans l’arbre. Leurs jeux incessants. Leurs rires partagés dans le trampoline. Bien-sûr quelques disputes. Nos parties de Uno enflammées. Romane tantôt gagnante, tantôt mauvaise perdante. Nos déjeuners en terrasse. Nos apéros à deux. Les travaux du futur bassin, et papa qui joue à l’électricien. Le portail qui ne s’ouvre pas. Recommencer. Nos matinées d’école à la maison. Les voir progresser. Sentir leur fierté. La mienne. Nos moments autour d’une histoire. Les câlins, les bisous, toute la journée.

Il restera cette sensation étrange et ce sentiment profond d’être privilégiée. Ensemble, tous les 4. Une maison agréable, un jardin. Vivre en France aussi. Quoi qu’on en pense, on peut être critique, je le suis, mais vivre en France c’est aussi une vraie chance. Les reportages du confinement en Inde m’a tiré les larmes par exemple et ont amplifié se sentiment de chance.

Et après ? On ne sait pas. Le 11 mai… je n’y pense pas encore. Voilà ce que m’aura appris ou plutôt imposer cette crise, vivre au jour le jour. Pour la suite on verra.

Bien-sur tous les jours ne sont pas idéaux, tout n’est pas toujours facile. Il y a forcément, comme dans toutes les familles, des moments plus difficiles, mais je fais le choix de ne garder que le meilleur parce qu’encore une fois je me sens chanceuse.

 

 

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.