L’apprentissage de la propreté

apprentissage de la propreté

Vous dire que nous sommes en plein dedans avec Romane serait faux. En effet, j’ai la chance d’avoir des enfants pour qui l’apprentissage de la propreté n’a vraiment pas été un problème. Ou alors vraiment un problème minime et vite résolu !

Je peux dire aussi que je n’y suis vraiment pour rien ! C’est vraiment grâce aux enfants et aussi beaucoup grâce à leur nounou qui a toujours pris à cœur de les faire grandir, évoluer et qui a souvent de bons conseils. 

L’apprentissage de la propreté pour Maé

Pour Maé je vous ai pas mal parlé de la propreté la nuit. Mais commençons par la journée.

Maé n’a jamais vraiment supporté les couches. Si si je vous le jure. Ma mère me disait depuis qu’il avait 6 /9 mois “c’est bizarre on dirait qu’il n’aime pas les couches… “.

Vers 18 mois, la nounou me dit qu’elle le sent prêt et que l’on pourrait profiter de l’été indien pour essayer… On a enlevé les couches une journée et ça a été la catastrophe. Je vous passe le détaerythème fessierl, mais on a vite remis les couches.

Deux, trois mois après mon tout petit avait de sérieux problème d’érythème fessier et la seule solution que l’on a trouvé c’était de le laisser le plus possible sans couche. On (la nounou, moi, son papa, mes parents) le mettait sur le pot toutes les 2 heures. Et puis quand au bout d’une semaine ses petites fesses étaient complètement guéries, il était propre sans qu’on s’en soit vraiment aperçu… il n’avait pas deux ans et en plein hiver.

Pour tout vous dire Maé n’a jamais eu d’accident.

La nuit ça a été une toute autre affaire, je vous en parlais ici et ici . Il a finalement était propre la nuit à 4 ans et 9 mois, du jour au lendemain. Il y a quelques accidents encore, rare mais ça arrive. Mais Maé dort très profondément donc la plupart du temps on s’en rend compte le matin !

 

L’apprentissage de la propreté pour Romane

Romane voulant faire comme son frère, j’ai sorti le pot quelques mois avant ses deux ans. Elle y allait de temps en temps quand elle y pensait. Et puis super Nounou m’a dit qu’elle l’a sentait prête. J’ai acheté des culottes et elle n’a plus mis de couches.

Elle était fière avec ses jolies culottes ! Elle les montrait sans arrêt  !

La première semaine on l’a mise sur le pot régulièrement toutes les 2 heures. Et puis vite, elle n’a plus voulu y aller quand on lui demandait. Elle a eu trois accidents les trois premiers jours et ça a été réglé !

Au bout de quinze jours Mademoiselle ne voulait plus le pot mais les toilettes. Donc elle va sur les toilettes avec le réducteur.

Par contre chose assez hallucinante elle est également propre pour la sieste et quasiment la nuit. Elle me réveille la nuit pour aller au toilette et la couche est 90% du temps sèche le matin. La pédiatre m’avait donc conseillé d’enlever la couche la nuit également mais manque de chance elle a fait pipi à 5h du matin au lit et ne s’est jamais rendormie… J’attends donc encore un peu !

 

Quelques conseils pour l’apprentissage de la propreté

La plupart de ces conseils sont ceux de la nounou des enfants.

  • N’attendez pas trop. Pour elle, l’apprentissage de la propreté n’ai jamais un problème autour des deux ans. Et force est de constater que tous les enfants qu’elle garde sont propres vers deux ans.
  • Ne forcez pas. Si ça ne marche pas tant pis. Parfois en un mois les progrès sont dingues !
  • Comme pour tout, ne rentrez pas dans un rapport de force.
  • Félicitez, encouragez !
  • Et franchement n’achetez pas de pot gadget. Quand je vois le prix de certains c’est hallucinant. Un pot ce n’est pas un jeu et c’est au toilette !

 

Et vous, ça c’est passé comment chez vous ?

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.