Le cœur en miette

coeur en miette

La rentrée en petite section s’était pourtant bien passée. Romane était ravie d’aller à l’école en septembre.

Et puis 15 jours avant les vacances de Noël elle a commencé à pleurer les matins. Pas quelques larmes, de gros sanglots. Et à s’agripper à moi.

J’ai mis ça sur le compte de la fatigue. La maîtresse aussi. Et puis le dernier jour avant les vacances elle a eu un peu de fièvre, alors pour moi tout s’expliquait.

On a complètement oublié l’école pendant les vacances de Noël. Romane n’en n’a pas parlé ! Maé non plus mais lui il avait un peu de travail.

Et le week-end avant la rentrée je leur ai reparlé de l’école, des copains et là j’ai eu le droit à « ne m’e parle pas » de la part de Romane ! Ouille….

Et pas manqué les pleurs sont revenus… J’en parle avec elle, et elle me dit clairement qu’elle passe une bonne journée, mais qu’elle veut rester avec moi ! Elle sait pourtant que je vais au travail, elle a bien compris, mais la séparation est trop difficile pour elle.

J’ai essayé toutes les techniques possibles, j’ai essayé de rester un peu, de partir vite, d’être compréhensive, de la booster…. Rien ne fonctionne !

Pendant les vacances elle m’a dit en regardant un album photo fait par Nounou « moi je voulais pas aller à l’école, je voulais rester chez nounou… ».  Elle qui était tellement pressée d’aller à l’école, c’est dur à croire…

Et puis les soirs je retrouve une petite glue… Elle me colle du retour à l’école jusqu’au repas… C’est vraiment bizarre, elle qui peut être si indépendante…

Je crois que ça va durer un peu et ça passera d’un coup… Mais je peux vous assurer que chaque matin je pars au travail avec le cœur en miette ! Et finalement moi aussi je stresse le matin, et j’en fais surement des tonnes pour qu’elle ne pleure pas… surement trop…

Je sais bien que les angoisses de la séparation peuvent arriver n’importe quand mais c’est dure à gérer quand c’est si soudain. Je pense qu’elle est dans une période où des peurs arrivent. Les soirs elle a de nouveaux rituels comme demander si toutes les portes sont bien ouvertes, si les lumières sont allumées… Chose qu’elle ne faisait pas avant. Elle ne dort toujours pas toute la nuit dans son lit et je crois qu’elle a du mal à se passer de moi une nuit complète puisqu’elle vient se coller à moi entre 2h et 5h du matin. Je sais bien que tout est lié. J’essaie de la réconforter au maximum, de lui donner confiance, de la câliner encore plus, de remplir son réservoir émotionnel. Je sais que ça passera, qu’un jour elle ne viendra plus nous rejoindre au milieu de la nuit, qu’un jour elle ne pleurera plus pour aller à l’école… Mais c’est difficile de la voir si malheureuse à 8h20, même si je sais qu’à 8h30 elle joue déjà avec ses copains et copines et que clairement sa journée se passe bien ! D’ailleurs à 13h20, elle retourne à l’école avec grand plaisir mais avec Papi et Mamie !

Si certaines ou certains d’entre vous on connus ou connaisse ça avec leurs enfants et si vous avez des trucs ou astuces je suis carrément preneuse !!

vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. Coucou ! J’ai connu ça avec ma puce toute l’année dernière et la première période de cette année. Et oui, tous les matins, j’avais le coeur en miette en la laissant à l’école. On a finalemznt décidé de consulter un psychologue – non pas que nous considérions que notre fille avait un “problème” – mais pour en parler posément en famille sous l’oeil d’une personne neutre et en trois séances, c’était fini. Coincidence ou pas ? En tout cas maintenant, ma fille va à l’école en courant et avec le sourire mais le souvenir de cette dure période reste gravée en moi. Courage !

    1. Merci de ton commentaire. C’est vrai que c’est une bonne idée, je vais y penser. Parfois on a besoin d’aide extérieure !
      Ce qui est fou c’est que finalement ce n’est pas l’école mais la séparation qu’elle gère mal !
      Tu m’étonnes que ça reste gravé, c’est trop dur de voir nos petits si mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *