Mes nuits, mes insomnies

insomnies confinement

Après ces journées remplies de rire, de ces multiples petits bonheurs qui finissent par n’en faire qu’un, je mesure pleinement ma chance et j’ai peur.

Je suis superstitieuse finalement. La vie m’a déjà tellement donnée que j’ai peur qu’elle me reprenne un jour violemment ce qu’elle m’a donné. Et le soir, dans mon lit j’angoisse sur des malheurs possibles.

Depuis le confinement j’ai un moins bon sommeil. Est-ce que j’ai enfin pris conscience que tout pouvait s’arrêter d’un coup ? Est-ce que je me sens à ce point privilégiée que ça m’effraie ?

Je n’ai pas de réponse. J’ai toujours cru à la roue qui tourne. Je pense que nous avons des cycles. Combien de temps durera ce cycle de bonheur ? Depuis 6 ans la vie est facile pour nous, depuis que nous avons emménagé dans cette maison. Comme dirait Maé, la maison du bonheur ! Est-ce qu’une maison peut nous apporter un karma nécessaire au bonheur ? Ou est-ce que cela vient, en fait, de mon tempérament, est-ce que je suis à ce point positive pour ne retenir que le meilleur ?

Avoir peur du lendemain c’est finalement savourer pleinement l’instant présent, même si j’apprécierai que mes nuits soient plus calmes… Heureusement que ce n’est pas toutes les nuits car ces insomnies me fatiguent. Mais elles sont peu face à mes journées d’allégresse.

Et vous, vous avez peur parfois que tout s’arrête ? Que tout change ?

vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.